La vie c'est... Bref, raconte la
mickael

Le 2017/03/06 à 13:51
** BREF ** la naissance de mon fils

un matin du 20 avril 2011 (mercredi)
Aurelie me réveil

AURELIE - Micka jvai accoucher amène moi au urgence
MOI- koi ?? tes sérieuse la ??

je me tourne et je regarde le réveil 3h15 du mat ...
MOI- putin Aurelie il est 3h du mat koi ...
AURELIE - VITE amène moi

et la je prend 2s et je pense
MOI ( qui pence ) - vu que javais pas envie d'aller travailler ces une bonne excuse pour pas aller bosser en plus j'ai le droit a 11 jours de conger paternité donc repos sexe drogues et rock'n'roll
la je regarde Aurelie avec le sourire et je dit
MOI- sisi allé go

on n'arrive au urgence et l'infirmier me dit quelle vas accoucher dans la journée ducout je la laisse je prévient mon patron mais potes la famille et tous se qui me trouve a dire ces
TOUT LE MONDE - félicitation
même pas un jte paye un verre :s

la journée se passe et rien Aurelie m?appelle
AURELIE- vite vien je part dans la salle j'ai des contraction
MOI- putin ya le match du PSG qui vas commencer ...
AURELIE- jmen fout vient
MOI- vazi ces la demi finale de coupe de france Anger - paris saint germain
AURELIE- VITE
MOI- ok j?arrive

J'arrive dans la salle elle avait pas encore accoucher céter pas pour tout de suite ducou je cherche une télé pour le match
1er chambre ... pas de télé
2éme chambre ... pas de télé
3éme chambre ... pas de télé non plus
et la je pence ...
merde je suis con j'ai mon I phone
(si ta pas de iphone ta pas de iphone ... ces la pub)

du cou j'écoute le match dans la pièces avec Aurélie
22éme minute du match 1-0 pour paris but de bodmer
MOI- BUTTTTTT
un infirmière rentre :
INFIRM- Quesqui ce passe ??
MOI- Paris a marquer
INFIERM- vous m'avez fais peur

je reprend le match ces la 2éme mitent et la a la 50éme minute but de néné
MOI- WAAA BUTT 2-0 NENEEEEEEE
l?infirmière revient :
INFIRM- vite elle accouche
MOI- nan nan ces le but de néné sisi
INFIRM- ah okok

je reprend le match et a la 57éme la réduction du score de Anger ... du cout sa fais 2-1
... et a la 62éme minute but de hoarau pour paris
MOI - AAAAAAAAAAAAAAAaaaaa BUT HOARAU 3-1
l?infirmière viens pas ...
et le match fini , paris qualifier pour la final...
Et la les contraction vienne , il veut sortir !!
il a écouter le match avec moi puis il veut sortir pour fêter sa (1er match écouter avec mon fils inoubliable )

toute les infirmière viennent la tennir et font leurs discoure :
INFIRM - pousser - souffler - pousser- souffler
je me suis crus dans un épisode de URGENCE sans George Clooney "what else"
IMFIRM- tener votre compagne messieurs
MOI- je la tien
je tenais en même temps mon iphone pour pas que l'on me le vole car j'ai pas confiance au hôpitaux
Et la le bébé sort un déstréssage puissance 10 ces installer
TOUT LE MONDE- OUFFFFFFFF
et la l?infirmière enméne le bébé dans la salle d'acoter
je la suis ... ( pas confiance )
et la je vois se bébé sur la table qui pleure il me voit et il arrête de pleurer
il me regarde
je le regarde
il me fixe
je le fixe
je lui tend mon doigt et il le prend et le serre dans sa petite main et j'entent dans ma tête quil me parle :
GABRIEL- ta vu papa c moi ton fils ...
j'ai pleurer :')

BREF la naissance de mon fils
skiti

Le 2017/03/06 à 13:50
Bref, ce matin je me réveille tôt, il est 9heures.
Je me demande pourquoi je me lève si tôt. Pour travailler ? Non je suis en vacances, pour le plaisir ? Je me dis que je suis drôle. finalement peut-être pas. Bref.
Le réveille sonne, je l'éteint, il sonne encore, je l'éteint encore, il sonne une 3ème fois alors je me demande s'il se fou de ma gueule. je vais pour l'éteindre, il s'arrête tout seul. Il se foutait de ma gueule.
Je me lève, ma douche, me sert un bol de céréales, je me dis que ma vie a déjà été plus animé.
Je repense a ces matins ou je me réveiller chez "je ne sais qui" et je devais fuir avant que "je ne sais qui" se réveille. Alors je repense a Louise, louise c'est ma femme, je l'aime ma femme, et je m'en foutais de "je ne sais qui". Bref,l'échange est rentable.
Je prend mon téléphone, pas de message, je le pose et fini mes céréales, je le reprend, toujours pas d'amis , alors je me perd dans l'appstore, je vois une appli bref. Bref, je clique, ça marche pas, je me reconnecte a ma wifi, ça marche. Je lis des bref, je me dis que ce serait cool d'en faire un, je pense a une anecdote, puis une autre, puis encore une autre, je me rappelle que j'ai pas de mémoire, et que elles sont toutes a moitié floue, en plus j'écris mal. Bref, ça me saoul. Bref, j'ai rien a raconter.
lam

Le 2016/06/14 à 11:15
Bref, j'habite à Lille et hier soir je devais aller voir un spectacle en Belgique. J'avais rendez-vous avec des amis, ils sont arrivés en retard. Ils avaient pas mangé. On est allés acheter des sandwich. On a marché une demi-heure avant d'arriver à la voiture. Bref, on est partis en retard. Arrivés à Courtrai, on a cherché la salle pendant une autre demi-heure. Du brouillard, personne dans les rues. On a trouvé une friterie, on est allés demandé le chemin. Bref, on était pas à Courtrai. On est repartis, on est arrivés à Courtrai, on est passés devant un Kinepolis, on a cherché la salle pendant de nouveau une demi-heure, et on l'a trouvée. Le spectacle commençait à 20h et durait une heure. On avait payé et réservé à l'avance. Il était 20h45. La billetterie était fermée. Bref, c'était foutu. On s'est dit d'aller au Kinepolis, histoire de pas être venus en Belgique pour rien, on l'a pas retrouvé. Bref, on est rentrés en France, on a décidé d'aller à l'UGC à Lille. Comme c'est la majorité qui décide, je me suis tapé Twilight. On est sortis du cinéma à 00h45, le dernier métro était à 00h30. Bref, on l'avait raté. On est rentrés chez moi avec un pote à pieds. On est arrivés à 2h30. Il a ronflé toute la nuit. J'avais cours à 8h.
Bref, une soirée de merde.
Love

Le 2016/05/18 à 16:58
Bref,il est 10:12 quand je vais sur WatsApp, je regarde mes appels manqués,6 !
Puis je veux changer ma "phrase de profil" qui dit : "Salut ! J'utilise WatsApp !" Nul,hein ?
Bref, j'allais la changer quand j'ai vu que l'application proposait des statuts.
Je voulais mettre "Endormi" mais je n'étais pas endormie, j'ai mis "Disponible".
J'avais vraiment pas envie qu'on m'appelle, j'ai donc changé pour mettre "Occupé".
Bref, j'ai un peu menti.
bobby

Le 2016/04/19 à 11:51
Bref, après trois mois de sécheresse intime j'ai décidé qu'il était temps. Je suis allée sur badoo, un site de rencontre sur le net.
Les photos, hum...après avoir passé en revue celles de mes soirées je me suis dis que j'allais en faire moi-même. Après avoir tenté des cadrages peu convaincants je me suis dis que ça allait être plus simple devant le miroir. C'était mieux. Un peu.
Ensuite fallait choisir : « trouver des amis » ou « trouver l'amour », merde. Y'avait pas « faire l'amour », je me demande toujours pourquoi ?
Bref, je finis par trouver « aller au cinéma » ça pouvait correspondre à mes plans. Description honnête « plutôt pas méchante, voire sympathique », ce que je cherche ? Bah, « l'homme idéal » = « je ne suis pas une prostituée », j'ajoute « un ciné de temps en temps ne peut pas faire de mal » à celui qui comprendra. Bon, je valide, on me parle, 20 gars en chasse me parlent, beaux, moches, torse nu, de face, de profil, regard sur l'objectif, regard vers l'horizon, et des fautes d'orthographe.
Je veux sortir de cet enfer, mais mon vagin me dit « juste un, un seul, il doit bien y en avoir un ». Je tiens le coup. On m?écrit : « un ciné c'est pas le top pour découvrir quelqu'un ». Pas con. Tant pis, j'ai pas le courage de refaire mon profil.

Bref, après deux heures de recherche, j'en trouve un, photographe, guide touristique, on s'invente un court métrage en noir et blanc où l'on coure nus sur la plage pour finir par tuer mon chien, parfait. Il a de l'humour. On rebondit sur le dernier Burton « frankenweennie » (l'histoire du gamin qui ressuscite son chien). Je lui propose d'aller le voir ce weekend. Il est d'accord. Je me prépare, jupe, talons, je fais de mon mieux.
On doit se rejoindre au ciné, on s'appelle pour se retrouver devant, je vois quelqu'un au téléphone devant les portes, c'est lui ! Il me voit, je lui fais signe, il me fait signe, c'est lui. Je me remercie d'avoir choisi le ciné. Au moins je materai un bon film.

Bref, je suis allée sur badoo.
Deito

Le 2016/03/22 à 10:38
Bref, ce soir, j'ai rien à faire. Mais vraiment rien. Comme je me fais chier je vais mater des épisodes de BREF, je cherche tout et n'importe quoi comme site. J'atterris sur un site qui aide à ne plus ronger ses ongles. Je me suis pris une de leur crème pour éviter de ronger ses ongles, puis j'ai remarqué que je ne rongeais pas mes ongles.
Ensuite, j'ai voulu aller sur YouTube et puis j'ai vu ma tablette à côté, du coup je l'ai prise et j'ai joué à Flappy Cat. Après avoir ragé 10 000 fois sur le jeu et que j'ai pété ma tablette, j'ai vu qu'une pub pour trouver facilement des plans culs sur mon ordi s'était affichée. A ce moment, ma mère rentre dans ma chambre. Elle m'a regardé, elle a regardé l'écran, elle m'a regardé, j'ai juste dit "c'est une pub qui s'est affichée". Elle ne semblait pas convaincu, alors j'ai cliqué sur la croix en haut à droite de la pub pour l'enlever ; ma mère m'a regardé, je 'lai regardé, elle m'a regardé, elle est parti. Je me suis dit merde.
Mais j'avais toujours rien à faire. J'ai décidé d'éteindre mon ordi. Je me faisais chier. J'ai rallumé mon ordi. Je me faisais aussi chier. Alors je me suis mis à apprendre les paroles des chansons de Booba, puis de Disiz, puis de Patrick Sébastien.. Non, pas de Patrick Sébastien. Je regarde l'heure : il est à peine 21h.
J'ai envie de rien. Je réapprends les paroles des chansons de Booba, de Disiz mais pas celles de Patrick Sébastien. Je regarde un début de série qui a duré 40min.
Je sais plus quoi faire de ma vie.
Je m'amuse avec tout et n'importe quoi. Puis je suis dans une partie de solitaire à l'ordi mais il y a eu une coupure de courant.

Bref, je me faisais chier.
Caroline

Le 2016/03/14 à 13:07
Bref j'ai rencontré une fille. On s'est ajouté sur Facebook. On s'est pas parlés. Deux mois après, on se met à discuter sur Facebook, on se plait, on s'aime après 1 semaine de Skype et de messages en masse le soir.
Je lui dit qu'on devrait se voir, pour savoir si on doit se mettre ensemble. On se fixe un rendez-vous. Elle annule le lendemain.
Un soir sur Skype, elle me dit qu'on peut pas se mettre ensemble. Il m'a fallu une demi-heure pour lui faire cracher le morceau : elle avait quatres petits copains, dont un qu'elle aimait réellement.
Mon cerveau se fêle, mon c?ur dégouline, je m'étais attaché. Deux jours plus tard, on se parlait toujours, j'avais passé l'éponge, elle les avait tous largués.
On se fixe un rendez-vous. J'ai du déposer mon frère à l'école, on s'est pas vus. On se fixe un troisième rendez-vous, elle me dévoile ses problèmes de santé quand elle se retrouve à l?hôpital, le matin de notre rendez-vous : on se voit pas.
Tout s'empire dans notre relation, et une amie lui dit de dégager et de ne plus jamais me parler. Je parviens à l'oublier avec l'aide d'une amie/plan cul.
Elle revient trois semaines après en s'excusant pour tout le mal qu'elle m'a fait, j'accepte naïvement. On se reparle comme à la première semaine. On rit. Je lui achète un lapin en chocolat pour notre première rencontre, un vendredi, où elle dormirait chez moi. Elle me dit, la veille, qu'elle ne peut pas dormir chez moi à cause de sa mère. Frustré, je me force quand même à ne pas mal le prendre.
Le jour de notre rendez-vous, on devait se rejoindre à 14h tout près de chez elle. Pas de réponses aux messages. Je l'appelle. Une fois. Deux fois. Elle décroche, je viens de la réveiller. Je râle et lui dis que je serai à 15h à notre point de rendez-vous avec ce lapin en chocolat. S'en suit une dispute, des reproches de sa part. Il est 14h45, je suis au point de rendez vous, avec le lapin, assis par-terre. 15h30, elle continue de m'en vouloir, me dit de quitter sa vie, elle ne répond pas à mes appels. 16h, je me fais une raison, je lui dis "adieu" et m'en vais, laissant le lapin par terre.

Bref, j'ai cru être aimé.
1 2 3 4 5 ...